Photo Jacques Leinne

 

 

Chrysalide
La danseuse s'extirpe à peine de sa robe de chrysalide, elle était foetale elle devient pétale, elle porte encore en elle les traces de sa naissance, comme une essence imperceptible qui émane de son être. Elle est cette double femme qui nous trouble par ses émotions.

L'une  en l'autre
Quelle  est  cette  petite lumière  qui recouvre  à peine  leurs  corps ?  Elles sont l'une  en  l'autre, cet  espoir  infini  qui  brillent en leur regard, espoir de virevolter en la même âme, en ce corps  pour  deux  né  de  la  fusion,  de  ce  pas  de danse  qui  éclot sur l'étoffe.

Corps Gracieux de Femmes
Beauté du Geste
Courbes et lignes

 

 

Imaginaire
Ne vous fiez pas au premier regard

C'est  irréel, c'est un rêve, en fait... Celui que j'ai fait la nuit dernière, celui que je ferai demain, j'espère...